mad devil's regiment


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

règlement

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 règlement le Dim 8 Nov - 15:17

batyz888

avatar
Commandant
Commandant
règlement SIMULATION MILITAIRE

Règles d'engagement, de touches et de soins.

A :Règles d'engagement

1-Etat d'esprit : Tous mouvements, répliques au poing, mis en œuvre pour traiter un hostile est avant tout régit par le FairPlay et la volonté de maintenir la sécurité et l'intégrité physique d'autrui. Un individu incapable de dominer son matériel ou de se maitriser au combat n’a rien à faire sur une Opération de Simulation Militaire.

2 - Distance : Aucune distance minimale d'engagement n'est requise pour procéder à la neutralisation d'un hostile. Le FairPlay imposera un tir au buste ou aux jambes si la distance est faible.

3 - Surface : Toutes les surfaces de touche sont autorisées.

B : Règles de touche

1 - Touches létales : Une touche à la tête, au buste ou au dos sans port de protection balistique neutralise définitivement le pax touché.

2 - Touches non-létales : Une touche au bras ou à la jambe neutralise le membre touché, le pax applique la contrainte liée à sa blessure.

3 - Protection balistique : Un gilet pare-balle, ciras (plaques non obligatoires) et casque permet d'être touché par deux fois sur la zone protégée, la troisième touche est létale. Toutefois, à chaque touche subit le pax ira au sol pour simuler l'impact dans la protection balistique. Une rafale de trois billes sur la protection élimine le pax.

C - Règles appliqués aux pax neutralisés DCD
Un opérateur neutralisé DCD s'allonge au sol, se couvre avec son gilet jaune et reste sur place jusqu'à la fin de l'action en cours,(temps d'immobilisation au sol défini par le CEMO avant l'évenement) avant de pouvoir enfiler son gilet jaune et se diriger vers la zone dédiée aux pax neutralisés. Avant de faire mouvement le DCD veillera à ne pas gêner les manœuvres en place ou les actions en cours. Pendant le laps de temps ou il est au sol, il est à la disposition de son ennemi pour une éventuelle fouille de son emport. Cette fouille est strictement encadrée, seuls les documents papier en rapport avec la mission pourront être manipulés ou prélevés par l'opposition, une vérification visuelle de la fréquence radio est autorisée. Sous aucunes circonstances un opérateur ne prélèvera ni n'utilisera autre chose que des documents papier sur la dépouille de son opposant. La fouille se déroulera dans un fair play absolu de la part des deux parties. Le groupe souhaitant soustraire ses opérateurs neutralisés à la fouille de l'ennemi devra les déplacer pour extraction, durant ces mouvements le pax neutralisé portera son gilet jaune et se comportera de manière totalement inerte.

D - Contraintes liées aux touches non-létales

1 - Blessure de la main à l'épaule : Le bras et la main sont inutilisables, ni saisi ni appui.

2 - Blessure de la hanche au pied : La jambe et le pied sont inutilisables, ni poussé, ni appui.

E - Touche sur sac ou sur réplique

1 - Touche sur sac : La touche sur le sac que transporte un opérateur n’entraine ni blessure ni élimination.

2 - Touche à la réplique : Touchée par un ou plusieurs impacts, la réplique est inutilisable et considérée détruite jusqu'au finex de l'évènement.

F - Règles de soins

1 - Matériel médical : Compresses et bandages en quantité illimitée. Les Unités font le choix de munir chaque opérateur de matériels de soin ou confie cet emport à un ou plusieurs Medic.

2 - Application d'un soin : Pour soigner le membre blessé et mettre fin aux contraintes liées à cette blessure, un pansement doit être posé de manière solide et efficace par un autre individu, allié ou ennemi. Un membre ne peut être soigné qu'une seule fois, un nouvel impact condamne le membre et impose la contrainte correspondante jusqu'au finex de l'événement.

matériels, Répliques et munitions:

- Capacité : Les répliques utilisées sont alimentées par le nombre de billes correspondant à la capacité réelle de l'réplique qu'elles copient. Ex : 30 unités pour un M4, 8 pour un Colt 1911...

- Répliques Lourdes : Toutes les répliques de fusils mitrailleurs utilisant des ammo-box admettront une capacité de 200 billes. L'opérateur en charge de cette réplique disposera de pochons de 200 billes pour procéder au rechargement de sa réplique, une fois la dernière bille tirée. Si l’opérateur souhaite procéder à un rechargement anticipé, il se débarrassera dés lors du fond de billes restant dans l’ammo-box avant d’employé un nouveau pochon.

-aucun emport de billes sur soit sauf pour mitrailleuse lourde et bolt!

-emport de chargeur illimitée

- Pyrotechnie
Toutes Grenade artisanale à billes sont èliminatoires . Tout pétards quelques soit la puissance ne sont pas éliminatoire mais sont considéré comme du Bang pour stresser l'ennemi. Tout fumigéne sont autorisés mais non aucun pouvoir d'élimination.

-Trousse de secours
Chaque participant à l’événement dispose d’une trousse de secours de base complète .

-Matériel de signalisation obligatoire
Gilet jaune de type sécurité routière

-comunication
radio uhf (ex: puxing 888, prc 152 )

- GPS fortement recommander

- NVG fortement recommander

puissance en fonction du calibre réelle:
-9mm (réplique de point) : 350fps
-5.56 ( aeg type m4 etc...) 450fps +/- 20fps
-7.62 ( type hk 417, sr25 etc ) 530 fps
-408 et 50 (type m2, barrett, cheytac) 570 fps

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum